Share Button

En 2008, deux maitres de conférences de la célèbre école d’ingénieurs de Nantes ont développé un projet autour de l’utilisation de tablettes PC dans le cadre éducatif.  Verdict ?

En optant pour une technologie nomade et efficace, M.Magnin et G.Moreau, les deux maitres de conférence à l’origine de cette expérience, ont vu s’améliorer l’implication des étudiants dans leur cursus grâce à l’utilisation de tablettes. En effet, le campus de l’école Centrale de Nantes étant couvert par le réseau WIFI, les étudiants peuvent choisir les différentes ressources numériques mises à leur disposition et s’approprier des connaissances, seul ou en groupe, dans le cadre de travaux confiés par les enseignants.

Adapter au rythme de chaque élève

Le but est de personnaliser la formation, de l’adapter au rythme de chaque élève et d’en améliorer sa compréhension. De plus, les tablettes PC constituent un support sur lequel s’appuient les étudiants pour préparer à moindre cout des supports de présentation orale. Côté́ enseignants, les tablettes PC se sont rapidement révélées une alliée précieuse pour pallier aux problèmes de visibilité rencontrés sur le tableau noir traditionnel, par exemple. Couplées à un vidéoprojecteur, elles permettent de générer l’équivalent d’un tableau blanc interactif. Avec ce système, il est facile de reprendre le détail d’une démonstration, compléter une explication ou répondre aux questions d’un élève. Il est également possible de distribuer le cours par courrier électronique. En somme, l’enseignement dispensé voit sa dimension interactive dynamisée par ces atouts numériques. Autre avantage, non négligeable pour les élèves impatients, le temps de correction des travaux est significativement réduit.

4 facteurs du succès

– Le premier est la disponibilité́ d’une infrastructure numérique solide avec du Wifi disponible dans tout l’espace scolaire, une plateforme pédagogique électronique accessible, des vidéoprojecteurs dans les salles de classe.

– Le second est la communication basée sur le Web, les réseaux sociaux, des vidéos et dans ce cas précis, sur un blog spécifique afin que le projet prenne de l’ampleur au sein de la communauté universitaire.

– La motivation est la troisième clé́. En identifiant les personnes réceptives à la démarche en 2008 qui sont devenus des vecteurs de promotion, les deux maîtres de conférences qui ont lancé le projet, sont aujourd’hui de plus en plus sollicités par de nouveaux enseignants et élèves.

– Enfin, le quatrième point consiste à surmonter les obstacles et dans le cas des tablettes PC, il s’agit de montrer que l’outil n’est pas un ordinateur de plus en insistant par exemple sur les avantages du tactile, et notamment sur les possibilités qu’offre la combinaison des technologies numériques et analogiques.

Les deux maitres de conférences concluent en affirmant qu’«il va de soi que le déploiement d’un tel dispositif requiert, de la part des animateurs, une attention de tous les instants, particulièrement dans les premiers mois. Il convient de répondre rapidement et efficacement aux questions des intervenants. Autrement dit, la réussite du projet dépend de la qualité́ du support proposé, tant sur les aspects techniques que de maitrise du contenu. Enfin, qui dit obstacles, dit solution pour les surmonter. Il convient de consigner les difficultés rencontrées et, quand c’est possible, de proposer une solution sur un espace public. D’où l’importance – déjà̀ soulignée dans cet article – du blog pour garder trace de l’ensemble des expérimentations menées. »

Et nous vous rappelons qu’un tel dispositif déployé à l’échelle d’un établissement scolaire demande un réseau Wifi performant. En plus de la performance de votre réseau, vous devez vous assurer que celui-ci est filtré intelligemment, laissant un accès à la connaissance à vos élèves et non aux contenus inappropriés pouvant se trouver entre leurs mains.