Share Button

Le mois dernier, des élèves de CM2 ont fait la douloureuse expérience d’avoir été exposés à un film pornographique alors qu’ils suivaient un cours d’informatique dans leur école.  Que s’est-il passé?

La classe réalisait un devoir sur les ordinateurs de l’école, leur professeure s’est absentée une vingtaine de minutes  en demandant à une de ses collègues de surveiller la salle depuis sa classe. Profitant alors de l’absence de la maîtresse, des élèves  à l’aise avec l’informatique ont simplement désactivé le filtre installé sur leur ordinateur pour effectuer une recherche sur l’Afrique. Rapidement, ils ont eu accès au film pornographique « La poutre de Bamako ». Avoir visionné quelques minutes de ce film,  ces élèves ont été considérablement choqués au point que certains ont dû consulter une psychologue scolaire.

L’histoire aurait pu en rester au stade anecdotique mais les parents d’élèves ne l’ont pas vu de cet œil, considérant que la professeur avait commis une faute grave en laissant ses élèves seuls dans une salle informatique.

Encore une fois, ce fait-divers met en avant l’importance de la qualité d’un filtre Internet.  Dans ce cas précis, une solution qui peut être désactivée depuis le poste d’un élève montre clairement ses limites. C’est pourquoi, Profil Technology propose des solutions de filtrage pour les écoles dont les paramètres d’administration sont accessibles uniquement depuis le poste de l’administrateur. De plus, sa technologie repose sur une intelligence artificielle qui filtre en temps réel les contenus choquants.

Regardez ce reportage de France 3 qui traite ce fait-divers :