Share Button

Selon une étude menée par Witigo, 82,5% des pages Web bloquées concernent les tentatives d’accès aux réseaux sociaux, aux achats en ligne et à la pornographie.

infographie-dangers-internet-enfants-witigo-extrait

48% des pages bloquées concernent les réseaux sociaux.

Alors même que les réseaux sociaux sont interdits aux moins de 12 ans, nombreux sont les très jeunes enfants à avoir un compte sur Facebook, Twitter, Pinterest ou Instagram, entre autres.

26% des pages bloquées correspondent à des sites d’achats en ligne.

En seconde position, nous retrouvons la catégorie « Achats en ligne » avec 26% des pages bloquées. Les nombreuses incitations publicitaires présentes sur les sites Internet peuvent conduire le jeune public à cliquer et à effectuer des achats onéreux, sans que les parents s’en rendent compte

Derrière les réseaux sociaux et les achats en ligne, les contenus à caractère pornographique représentent 8,5 % des pages bloquées par Witigo.

 Pages sollicitées ou non par les enfants, un tel pourcentage sur cette catégorie constitue un résultat inquiétant au regard de la tranche d’âge. Facilement et gratuitement accessible, la pornographie est sans aucun doute l’un des contenus auxquels les enfants sont confrontés très jeunes sur Internet. La violence des images peut profondément choquer les jeunes enfants et fausser leur vision de la sexualité.

infographie-dangers-internet-enfants-witigo

En raison de l’équipement des enfants en tablette de plus en plus tôt (un enfant sur trois, âgé entre 7 et 12 ans, possède une tablette), surfer sur Internet est devenu un 6ème sens et qu’il est très facile d’échapper à la vigilance des parents (50% des enfants surfent sur Internet dans leur lit).

Si le dialogue entre les parents et les enfants, pour sensibiliser les plus jeunes aux situations potentiellement dangereuses sur Internet, ainsi que la mise en place de règles d’utilisation des appareils connectés sont essentiels, un logiciel de contrôle parental est un moyen nécessaire pour accompagner les parents et protéger les enfants des contenus numériques inappropriés.

Pour plus de conseils, visitez notre page Web dédiée à l’accompagnement des enfants sur Internet en cliquant.

L’étude a été menée par Witigo, la marque française de solutions dédiées à la protection des enfants sur Internet, grâce à l’analyse de 53 457 pages Web bloquées par Witigo Parental Filter, pendant six mois, sur un échantillon de 3 450 tablettes Android utilisées par de jeunes français âgés de 7 à 12 ans.