Share Button

Généralement, les enfants et les adolescents ont un grand nombre de contacts sur Facebook, mais la plupart n’interagissent véritablement qu’avec 3% de leurs « amis ».

Le nombre de contact n’est-il qu’une jauge de popularité ? Quel est l’impact réel des réseaux sociaux sur l’estime de soi des adolescents et des enfants ?

Les réseaux sociaux auraient un effet positif sur l’estime de soi…

C’est ce que démontre une étude de l’Université Cornell de 2011 : les réseaux sociaux pourraient avoir un impact positif sur l’estime de soi des utilisateurs, puisqu’ils sont en mesure de contrôler la façon dont ils sont représentés sur leurs profils.

Une autre étude vient conforter cette idée, en montrant que pour 29% des adolescents, les réseaux sociaux les rend moins timides et pour 28% plus extravertis.

…mais des effets négatifs en parallèle

La consommation abusive des réseaux sociaux peut amener à un phénomène que l’American Academy of Pediatrics appelle la « Dépression Facebook », qui serait due à une consommation abusive de réseaux sociaux et touche en particulier les adolescents et préadolescents.

Parmi les raisons, on peut évoquer la jalousie et le ressentiment, comme l’ont constaté deux universités allemandes en 2013.

Le temps abusif passé sur les réseaux sociaux est un cercle vicieux car pour profiter des effets bénéfiques cités plus haut, il faut travailler son image et continuellement poster de nouvelles photos, nouveaux statuts, etc.

Comment les parents peuvent (ré)agir

A l’heure actuelle, il est encore tôt pour montrer à quel point les réseaux sociaux sont bons/mauvais pour le développement des enfants et adolescents. Une chose est cependant sûre, c’est que les parents peuvent accompagner les enfants sur Internet pour éviter les débordements.

Voici 3 conseils pour les parents :

  1. Ne surveillez pas seulement le temps que passent vos enfants et adolescents sur les réseaux sociaux, mais également les activités auxquelles ils se livrent. La quantité comme la « qualité » du temps passé en ligne sont importantes.
  2. Encouragez vos enfants à participer à des activités positives sur les réseaux sociaux, comme se documenter sur leurs centres d’intérêt.
  3. Faites-leur bien comprendre qu’il faut faire preuve d’esprit critique vis-à-vis des contenus sur Internet. Les contacts sur les réseaux sociaux postent des images et textes qui reflètent une version édulcorée de leur vie – inutile de se comparer à eux !