Share Button

Selon Microsoft, des centaines d’images pédopornographiques sont échangées chaque minute sur Internet.

On estime à 720 000 le nombre d’images pédopornographiques mises en ligne chaque jour sur Internet. Une goutte d’eau dans la mer, si l’on considère que 1,8 milliard d’images sont postées pendant la même période de temps – soit une goutte d’eau de 0,03% – ce qui rend d’autant plus difficile la détection.

Microsoft rejoint la lutte

Parallèlement, Microsoft a annoncé rejoindre la lutte contre la mise en ligne de contenus pédopornographiques, en mettant en place un service qui permet de détecter et supprimer des photos déjà connues grâce à une empreinte numérique unique créée à partir d’algorithmes, même si celles-ci ont été recadrées ou modifiées, sans besoin d’intervention humaine.

Dans sa base de données reposent déjà des milliers de photos fournies par différentes organisations. Il est ainsi possible de « bloquer » automatiquement ces images, si elles étaient amenées à réapparaître sur le Web.

En 2013, c’est Google qui avait annoncé des mesures pour lutter contre la mise en ligne de contenus pédopornographiques, notamment en instaurant une plateforme communautaire où différentes organisations de protection des enfants pouvaient signaler du contenu illégal.